À propos

CHRISTOPHE ANDRUSIN
REMIXE LE SIGNE POUR L’AFFICHE

Directeur artistique diplômé des Beaux-Arts, Christophe Andrusin débute sa carrière à Paris en 1997 au sein d’agences de packaging et de retail design (pour Salomon, M6, McDonald’s, Camel, Valéo …) mais c’est au Sénégal qu’il réalise sa première affiche de jazz (festival Saint Louis Jazz ) alors qu’il est chargé de l’identité visuelle de l’Institut Français de Saint-Louis.

Il voyagera encore à travers la Californie, le Pays Basque, l’Italie et la Suisse pour marier ses passions pour les sports extrêmes et le graphisme en tant que directeur du studio de création du groupe Luxottica (marques Arnette et Briko ). De retour à Paris, il rejoint l’univers des agences de communication et de presse pour gérer l’image de Canal+ / satellite, Accor, Thomson, Renault, Yves Rocher ou encore la banque Lazard

Virage en 2002 quand il fonde l’atelier de création graphique pommeC pommeV (clin d’œil au raccourci clavier MAC copier-coller détesté par les créatifs). Sa vision est éclectique et ses interventions continuent de se diversifier auprès de Town & Country, Quechua, la banque ING, les éditions Atlas, l’UNESCO ou encore la refonte du Nova Magazine . C’est là que son fondateur, feu Jean-François Bizot, lui confie la totalité de la direction artistique de la radio TSFjazz … c’est le début d’une production visuelle qui va sans cesse évoluer jusqu’à faire naître ces nouvelles espèces hybrides sur la planète musique !

Re-plongé dans l’univers de la musique, Christophe Andrusin réalise les coffrets de disques Nova et TSFjazz, les pochettes pour les labels tels que Wagram, Decca Records, Impulse et des artistes comme Kellylee Evans, Samy Thièbault, Agathe Iracema. Il conçoit pour les festivals Django Reinhardt, Jazz sur seine, You & the night & the music, French Quarter à New York les affiches et leurs déclinaisons digitales, textiles, signalétiques et éditoriales ainsi que la communication tous supports du mythique jazz-club Le Duc des Lombards.

Une période qui fait résonner des «images-signes» et des compositions comme un moyen d’expression à part entière même si l’artiste s’amuse à brouiller les pistes, mélanger les icônes, à métamorphoser l’esquisse pour la rendre magique… En 2015, la création de la pieuvre-trompettes, pour l’affiche Jazz à Clamart marque le début de la série des Z’anim Instruments , des compositions où la ligne d’un instrument rencontre le contour d’un animal pour composer un bestiaire inattendu.

Le principe se veut simple – couleurs primaires rayonnantes et techniques mixtes apportant de la matière – avec un impact instantané et une valeur polysémique universelle.

christophe andrusin
fondateur & directeur artistique
pommeC pommeV

www.pommecpommev.com

«Les couleurs
claquent
&
les matières vibrent,
comme des
ondes sonores.»